top of page
Rechercher

Au secours, mon chien est obèse!

Dernière mise à jour : 11 avr.


J’ai récemment lu dans une étude, que le comportement des chiens en surpoids présente des caractéristiques similaires à celles des personnes en surpoids.

J’étais si curieuse que j’ai commencé à faire les calculs et il s’avère que, dans le monde occidental, entre 39% et 59% des chiens sont en surpoids ou obèses. Lorsque je compare avec l'obésité chez les personnes, ce taux est de 40%, pas très loin...

Bien que ces chiffres sur l'obésité canine soient connus et augmentent progressivement, peu d’études sur l'obésité des chiens ont été réalisée en comparaison de l’obésité humaine. Vu que la nutrition me passionne, j’ai décidé de m’y intéresser pour en savoir plus.


Dans ce post, je vous parlerai de :

  • La réelle ampleur du problème

  • Les raisons pour lesquelles nos chiens sont gros

  • Ce qui ne marche PAS avec les méthodes traditionnelles

  • Des conseils à suivre si vous voulez vraiment que votre chien reste en bonne santé


mon chien est obèse - Chatastrophe

Pourquoi l'obésité canine est-elle un problème ?


L'obésité chez les chiens est considérée comme une épidémie et constitue la première source d'inquiétude pour les parents de chiens en Europe. C'est une des raisons qui donne lieu à une multitude de maladies qui vont raccourcir la vie nos compagnons à quatre pattes :


  • Diabète, dû à une gestion anormale de l'insuline

  • Problèmes gastriques entraînants constipation, flatulences et ulcères d'estomac

  • Cancer, 50 % des chiens en surpoids y sont exposés

  • Problèmes de foie, qui, en raison de la graisse accumulée, voient leur fonction se détériorer

  • Hypertension, qui augmente et conduit à des maladies rénales, cardiaques et vasculaires.

  • L'équilibre hormonal, tel que les hormones de croissance pour les chiots

  • Problèmes articulaires, dus à la surcharge sur les articulations

  • Essoufflement ou difficulté à respirer

  • Dystocie c-à-d complications lors de l'accouchement

  • Qualité de vie, comme la fatigue ou la vitalité.

Il est évident que le problème est grave et qu'il est similaire à celui de l'obésité chez les humains.


Alors, pourquoi y a-t-il tant de surpoids et d'obésité chez les chiens ?


La deuxième question est déjà plus compliquée à répondre, mais je vais essayer de vous donner une idée globale.

Sans entrer dans les détails des théories, voici les principales raisons :


Le régime alimentaire :

De nombreuses études parlent du type d'aliments que les chiens mangent quotidiennement, mais comparent généralement les aliments légers aux aliments non légers et les aliments humides aux aliments secs, mais elles n'abordent pas les détails. Par exemple, quels sont les effets des aliments contenant des céréales, comment ils se convertissent en sucre et en quoi ils affectent le cycle de l'insuline, sans parler de l'anxiété liée à l'obésité et au diabète. Les pâtées en conserve sont davantage liées à l'obésité, ce avec quoi je ne peux pas être plus en désaccord, car elles sont plus appétantes.


L'activité physique :

On dit souvent que les chiens fonctionnent comme une équation : ce qui rentre doit ressortir, sans prendre en compte ce que le chien stock par inactivité. Si vous donnez davantage que ce que votre compagnon dépense : il grossit et vice-versa. Le surpoids s'explique par le fait que nous les nourrissons trop, ce qui n’est pas vraiment nouveau, car on aime les chouchouter.


Les friandises :

De nombreuses personnes voient leurs chiens comme une extension d’eux-mêmes et les traitent avec indulgence, en particulier lorsqu’il s’agit de le leur donner des "bonbons". Certaines friandises pour chiens sont saines, d'autres ne le sont pas et contiennent des céréales, des graisses, des appétants et des produits chimiques. Comme expliqué ci-dessus : plus un chien mange et moins il aura envie de bouger, car il est en digestion quasi constante, donc, plus le chien aura tendance à grossir. Et tous ces petits ajouts font travailler son estomac, aussi minime soit le bonbon donné.


L'information :

Dans de nombreux cas, il semble que l'opinion du propriétaire sur la quantité de nourriture que son chien devrait manger est assez différente de celle recommandée par les professionnels. Il paraîtrait que de nombreux parents canins soient incapables de reconnaître quand leur chien fait de l'embonpoint. Ce fut mis en évidence dans des études menées au Royaume-Uni, cette étude a comparé les réponses des gens et des vétérinaires sur des chiens spécifiques.


La génétique :

C’est-à-dire que certaines races y sont naturellement prédisposées, où il sera très important d’observer et de faire attention.


Nous mesurons mal :

Comme il y a peu d’études sérieuses sur l'obésité canine, nous ne savons pas encore tout, par exemple, nous ne savons pas comment mesurer l’obésité chez le chien, son indice de masse corporelle est différente de la nôtre.


Le problème du surpoids chez le chien devient si important que de nombreux angles sont actuellement à l'étude.

En conclusion, nous en savons déjà beaucoup sur les causes de l'obésité, cependant il reste quelques lacunes importantes. Diverses études se concentrent sur les tests de contrôle des calories, sur le fait que des calories de meilleures qualités sont préférables à moins de calories, où le chien a faim.


mon chien est obèse - Chatastrophe

Ok, mon chien est gros et maintenant quoi ?


Si vous restiez avec moi pendant une journée et que vous discuteriez avec les parents de chiens, il est fort probable que vous assisteriez à la question la plus fréquente à laquelle j’aime répondre : "Mon chien est gros, n'est-ce pas ? Qu'est-ce que je peux faire ?".


En examinant la liste des raisons typiques de l'obésité, vous découvrirez certaines des stratégies logiques recommandées par les spécialistes pour lutter contre le surpoids :


1 : Contrôle strict des calories :

Il s’agit en fait de la stratégie numéro 1 et les études montrent une réduction progressive du poids dans le groupe étudié avec le même aliment, etc. Le problème est que, comme pour tout régime alimentaire, un contrôle strict nécessite une discipline qui n'est pas facile à maintenir 24 heures par jour, surtout avec un animal.


2 : Sélection d’une alimentation conseillée :

Une autre des stratégies communes : visite du vétérinaire et, après avoir constaté que notre bébé est trop joufflu, vous vous voyez conseiller de nouvelles croquettes spéciales « perte de poids », pour la « gestion du poids » … de cela, plusieurs problèmes découlent :


- En premier lieu, un changement d’aliment peut entraîner des troubles ; en fait, il n’est pas inhabituel pour moi de parler à des gens dont les chiens ont été soumis à différentes options avec le plus grand nombre de problèmes imaginables : vomissements, perte d'appétit, diarrhée, etc.


- Deuxièmement, au niveau de la composition, bien souvent, ces aliments ne diffèrent pas des premiers !, c’est-à-dire qu’ils ont moins de calories, mais qu’ils sont essentiellement les mêmes. Cela implique que la raison de l'obésité est la composition et non la quantité, cette stratégie échoue très frequemment.


3 : Stop aux friandises :

Une autre des manies perverses de nos spécialistes est de nous interdire de donner à notre petit poilu des friandises.

Une friandise n’est pas l’autre, certaines peuvent être très bénéfiques pour des raisons autres que le régime alimentaire : comme mâcher ou "brosses à dents".


4 : Augmenter l'activité :

Nos chiens sont faits pour parcourir des kilomètres et des kilomètres et nous les voyons parcourir l'espace qui va du réfrigérateur au canapé (littéralement !) Ou nous leur donnons une promenade de 10 minutes. C'est un aspect que toute personne souhaitant avoir un chien devrait considérer et profiter des avantages que cela implique.

Étant donné les stratégies typiques, qui rendraient probablement ce post inutile, voyons ensemble ce qui est vraiment intéressant :

Stratégies pas si typiques pour prévenir et surmonter l'obésité chez votre chien


Donnez-lui une nourriture qui le nourrit vraiment.


Lorsque les aliments que nous mangeons sont plus denses en nutriments et moins chargés en sucres à combustion rapide, à savoir avec un effet rassasiant, la qualité est supérieure. Ceci est vrai pour les humains et cela vaut aussi pour les chiens.


Plus une alimentation rassasie, moins votre chien a d'anxiété et moins il aura envie de manger. Cela se confirme très rapidement.


Parmi ces options, plus une alimentation est adaptée, mieux c'est. Mon conseil personnel est de donner des aliments les plus naturels qui soit : la nourriture crue complète ou le régime BARF. Les avantages d'une alimentation crue sont bien connus : une multitude de nutriments tels que des protéines et des lipides de qualité, des minéraux et des vitamines, sans céréales contribuant à l'engraissement, sans exhausteur de goût, ni colorants ni conservateurs. C'est aussi une alimentation saine, avec ses enzymes et son humidité, pour un fonctionnement parfait de leur corps.

Laissez-le jeûner un jour de temps en temps.


Le jeûne intermittent commence à montrer ses avantages chez l'homme : de 12 heures sans manger ou même des périodes plus longues aide non seulement la flore intestinale, mais contribue également au contrôle du poids et de la gestion de la faim.


Chez le chien, il n'en va pas autrement. En fait, une étude suggère que les microbiomes de l'homme et du chien sont très similaires. Si cela ne vous convainc pas, essayez d'imaginer les ancêtres de votre chien chassant parfois leur proie des jours avant qu'ils ne puissent se gaver, c'est tout simplement dans leur nature.


J’ai personnellement constaté qu’un chien nourri au cru, jeûne par lui-même lorsqu’il en éprouve le besoin, occasionnellement un repas, une journée voir deux.

Modifiez vos friandises.


Toutes les friandises ne se valent pas et vous ne devez pas vous priver de leur en donner, mais soyez sélectif. Au lieu de donner des biscuits ou des produits transformés, pariez sur des friandises basées uniquement sur de la viande déshydratée, les calories et la graisse de la viande elle-même sont peu nombreuses et ne contribueront pas à son obésité.

Une autre option concerne les os du boucher : à la fois récréatifs et nutritionnels, qui durent longtemps et leur apport calorique est faible. Attention : je parle d’os cru et non d’os qui ont été au préalable cuit

Et bien sûr et surtout, promenez votre ami, faites-lui faire de l’exercice. De nombreux parents de chiens qui les nourrissent d'aliments crus voient leurs chiens augmenter leur niveau d'énergie, ce qui les encourage à sortir et à partager plus de temps ensemble.

Après tout, ils n'ont pas le privilège de vivre aussi longtemps que nous, profitez-en au maximum pendant qu'ils sont avec vous.

Mon chien est obèse, en conclusion ;


Un code de conduite pour les parents chien est de fournir à leurs animaux les nécessités de base : un environnement approprié, un régime alimentaire équilibré, la possibilité de se comporter normalement et une protection adéquate.


L'obésité est devenue un si gros problème qu'il est considéré comme normal de sous-alimenter nos chiens pour leur faire perdre du poids, ce qui provoquera des troubles du comportement, car le chien a faim !


Pour nous rapprocher d'un régime adapté à nos chiens, nous aurons plus de succès si nous nous posons d’abord la question "pourquoi mon chien est obèse?", "que dois-je lui donner à manger ?" et ensuite "quelle quantité ?"

Obésité chez le chien - formation en nutrition canine - Chatastrophe

Et si vous essayez l'alimentation crue ?


La nourriture crue est le meilleur moyen de lutter contre l'obésité canine sans mettre à mal la santé de votre chien, bien au contraire. C'est pourquoi je me suis spécialisée dans la nutrition canine et que je propose une formation sur le sujet.


Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire.


Yasmina Leysen - Comportementaliste Canin spécialisée en Nutrition Canine




71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page